Depuis novembre 2018 il n’est plus possible au grand public d’installer des lignes téléphoniques qui marchent sur le Réseau Téléphonique Commuté (RTC). Pour les entreprises, la fin est annoncée pour novembre 2019

Et l’arrêt complet du RTC est annoncé par l’ARCEP d’ici 3 à 5 ans. Ce sera alors la fin de notre bon vieux réseau commuté en cuivre au profit des solutions IP.  Une excellente opportunité pour les PME/TPE de rentrer dans le nouveau monde de la communication unifiée

 

L’arrêt du RTC, une page d’histoire de la télécommunication qui se tourne

Le Réseau Téléphonique Commuté (RTC) date de la fin du 19ème siècle et c’est dans les années 1980 qu’il a connu un essor en France, lorsque France Telecom a déployé ce système pour raccorder les particuliers et les PME/TPE avec des autocommutateurs publics.

Avec la modernisation des modes télécommunication (l’arrivée de l’IP), ces autocommutateurs publics sont peu à peu devenus obsolètes, créant des risques de défaillances techniques plus importantes et des coûts de maintenance toujours plus élevés.

France Telecom (devenu Orange) a alors soumis à l’Arcep une demande d’arrêt de maintien de ce réseau. Un calendrier a été mis en place avec l’arrêt progressif sur 5 ans.

Les PME/TPE doivent donc préparer leur migration vers un nouvel environnement de téléphonie fixe. Toute nouvelle création de lignes devra donc s’appuyer sur le protocole IP (Internet protocol).

Voici nos 5 conseils pour assurer cette transition en toute sécurité.

 

1. En faire un projet d’entreprise

Avec la preuve évidente que ce changement fait avancer la PME/TPE dans la bonne direction, l’élan va prendre de l’ampleur et les employés se sentiront embarqués dans le projet de transformation vers les solutions IP.

Il est souhaitable de désigner un représentant au sein de la PME/TPE avec une compréhension des réseaux qui pourra pousser en avant ce projet pour assurer la transition vers une technologie basée sur le “Voice over IP”.

 

2. Cartographier l’ensemble des lignes concernées.

Il s’agit tout à d’abord de préparer un état des lieux de tous les services de téléphonie en fonctionnement dans l’entreprise.

Le réseau RTC continue de supporter certains services de transmission de données évolués, y compris des flux “cachés”.

Il faudra aussi lister l’ensemble des services de téléphonie, de télécopieurs et vérifier s’il existe d’anciennes connexions à Internet à bas débit utilisant des modems toujours branchés sur le réseau téléphonique.

Il peut également subsister des appareils de télé-alarme, ou d’assistance, de type téléphone d’appels d’urgence, par exemple dans les ascenseurs, sous-sols ou parkings.

Par ailleurs, pour simplifier cet état des lieux, il sera possible de détecter l’ensemble de vos services grâce à un rapprochement de factures émises par les opérateurs.

 

3. Définir un calendrier de migration et une période de transition

Une fois l’inventaire terminé, il est possible de déterminer un calendrier de migration à adapter selon la taille de la PME/TPE. Dans certaines entreprises, il peut être souhaitable de:

  • Planifier une période de transition. Cette période va permettre de conserver certains équipements (avec l’ancienne technologie) pour préparer la migration progressive vers la nouvelle plateforme de téléphonie sans accrocs.
  • La durée de cette période de transition va dépendre de la taille de la PME/TPE et peut s’étendre de quelques jours à plusieurs mois. Cette période est recommandée car ce temps permet de tester les nouvelles solutions et plateformes.

 

4. Choisir son nouvel opérateur de téléphonie fixe

L’arrêt du RTC est une opportunité pour passer à la VOIP pour choisir le nouvel opérateur de téléphonie fixe qui assurera les communications de votre entreprise pour les prochaines années.

 

Photo de la couverture du livre blanc de Telyo - Standard téléphonique : comment bien choisir son fournisseur de téléphonie fixe pour votre entreprise ?

Le choix de cet opérateur de téléphonie impactera la productivité de votre entreprise de façon significative. Le changement concerne le système de communication, mais influence indirectement les fonctions principales de votre entreprise.

Pour faire le choix de votre opérateur de téléphonie fixe, posez vous les bonnes questions telles que la durée de l’engagement, le débit, le standard téléphonique, la qualité de service ou encore les coûts d’accompagnement.

En modernisant votre flotte avec une solution Centrex IP (proposée chez Telyo), vous ferez le choix de la téléphonie moderne d’entreprise. Cette solution fait appel au réseau internet via la technologie IP. L’opérateur héberge le serveur, mais la gestion se fait dans votre société à l’aide d’une interface web. Simple et évolutive, cette solution vous permet de bénéficier d’un interlocuteur unique. Également, un abonnement unique mensuel permet de regrouper et de réduire les coûts de maintenance et de communication.

L’installation se fait très rapidement avec un coût d’installation minime.

De plus, il existe de nombreuses fonctionnalités pour aider à la productivité telles que les Serveurs Vocaux Interactifs (tapez 1, tapez 2..) , le pré-décrocher qui prend les appels dès la première sonnerie et diffuse un message d’accueil personnalisé, les conférences calls, les enregistrements d’appels et plus encore. Contactez-nous pour connaître l’ensemble de l’offre Telyo.

5. Formation aux nouvelles solutions

A ce stade, le planning de mise en place de la nouvelle solution est défini. Il est recommandé de planifier cette mise à jour un vendredi ou pendant le weekend pour ne pas perturber le quotidien des salariés. Après des tests par les équipes en charge, prévoir un accompagnement avec des sessions d’information et de formations sur l’ensemble des fonctionnalités offertes par ce nouveau service.

Telyo vous accompagne dans votre migration, vous apporte une garantie de sécurité et de continuité de service. N’hésitez pas à nous contacter au 01 84 79 50 50 ou nous écrire à contact@telyo.com.

Demande de devis Contactez-nous au : 01 84 79 50 50
Demande de devis Contact: 0184795050